raphael isa olou

 

image

Raphaël

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Perito Moreno est un glacier particulier (14km de long et 4km de large) car il est actif, il gagne 2 mètres par an.

Histoire : j’étais en train de discuter avec des français quand tout à coup, j’entendis un gros craquement et un énorme morceau de glace se décrocha du glacier et tomba dans l’eau.

Papa et moi avons crié de bonheur  et il a eu le temps de filmer cette scène. Génial !

 

C'est un glacier très facile d'accès, on s"en approche de très près grâce à des passerelles.

 

Le glacier est très impressionnant car il craque et il gronde.

 

Sur la gauche, il ya avait une grande arche qui s'est écroulée il ya a quelques jours seulement.

 

 

 

 

 

Un autre point de vue, plus en hauteur.

 

Bon, Papa est content, il a découvert de nouvelles fonctions sur l'appareil photo, il était temps !

 

 

 

En arrière-plan, le lago argentino.

 

 

 

 

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Nous sommes arrivés en bus. Nous avons rencontré une famille française de 5 personnes. J’étais très content de faire la connaissance de Pablo qui a 8 ans. Je n’oublie pas mes copains Jouannot-Cadot pour autant même si je me fais de nouveaux amis !

Le lendemain nous avons fait une balade tous ensemble de 21 km, dont 2km très, très difficiles. C’était très joli mais j’étais épuisé à la fin !

Le lendemain, mes parents m’ont laissé avec Pablo et sa famille car c’était l’anniversaire de Maman. Pour cette occasion, Papa lui a offert un trekking sur un glacier (Le glacier s’appelait Viedma et il mesure des km). Pendant ce temps, nous avons fait quelques courses avec Alban. Ensuite, nous avons fait une plus petite promenade. Le soir, nous avons retrouvé mes parents et mangé de bonnes crêpes ! Merci Alban !

Le dernier jour, nous avons fait une autre balade de 18km !

De retour à El calafate, nous avons rencontré une autre famille française avec 3 enfants et leur maman s’était faite piqué par une punaise de lit dans notre hôtel. Du coup, on a pas très bien dormi (surtout Maman) car on avait vraiment peur d’être aussi attaqué !

 

La randonnée du Fitz Roy

 

Nous sommes prêts à dépasser nos limites.

 

Jusqu'ici, tout va bien...

 

 

 

 

 

Bien entourés, on est bien motivé.

 

Avec mon copain Pablo, on est inséparable...

 

 

 

 

 

 

 

Sauf là, mais il n'est pas loin !

 

C'était dur, on avait mal aux pieds, mais on l'a fait !

 

Randonnée de la laguna Torre

On s'amuse et on rigole bien avec Pablo et Bérénice.

 

 

 

 

 

 

 

Bon, là, j'ai le sourire crispé... On a fait que l'aller et j'ai déjà mal aux pieds !

 

Cette pause-dé(jeux)ner nous fera le plus grand bien.

 

On prend quand même notre temps sur le chemin du retour.

 

 

 

De retour à El Calafate avec encore de nouveaux copains : Anina, Esteban et Melvin.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Arrivés à Salta, nous avons loué une voiture pour aller voir la «Quebrada de Humahuaca ».

Ce sont des montagnes colorées de plusieurs couleurs qu’on appelle «la palette du peintre».

Nous avons dormi dans le petit village d’Humahuaca.

Dans ce village, au XVIème siècle, les Espagnols ont voulu coloniser Humahuaca, mais les indiens très rusés de ce village ont habillé avec des tissus tous les cactus des environs. Quand les Espagnols sont arrivés et qu’ils ont cru voir toute une foule de combattants, ils ont rebroussé chemin…

Ne vous inquiétez-pas, mon bras droit va bien ! 

 

Un petit aperçu de la palette du peintre.

 

Allons explorer la vue de la haut !

 

Ah oui, ces quelques marches en valaient la peine. (Vue du village d'Humahuaca)

 

Ici, nous sommes près d'une forteresse à Tilcara. 

 

Très joli panorama, n'est-ce pas ?

 

Les cactus ici sont partout.

 

Et le bois est beaucoup utilisé.

 

Pour des portails...

Pour de la déco...

 

Pour le toit de l'église et même les bancs !

 

Petite pause à Purmamarca à la colline aux 7 couleurs.

 

Qui dit colline, dit côte !

 

Les argentins ont repris l'école, mais moi, je ne suis pas pressé d'y retourner !

 

"C'est trop injuste !" (ça ne vous rappelle rien ?)

 

Pour finir, j'ai croisé ce papillon presque aussi gros que ma main !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Nous sommes arrivés en bus à Cafayate.

Notre hôtel est une auberge « internationale ».

Le lendemain, nous sommes restés tranquillement à l’hôtel.

Puis, le jour suivant, nous sommes allés faire une excursion dans « la Quebrada de las conchas » (le canyon des coquillages). J’ai pu monter deux fois dans une espèce de petit canyon avec mes trois amies françaises.

On a retrouvé avec plaisir Camille et Thomas (Tourdumondistes rencontrés au Myanmar).

Nous avons passé deux jours et deux bonnes journées ensemble.

Normalement, on doit encore se revoir à Ushuaia à la fin du mois…

 

Qui voit quoi ? 

 

Tchou-Tchou !

 

Quoi d'autre ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allez, un peu d'imagination !

 

 

 

Chacun regarde où il veut et fait ce qu'il veut...

 

Là, c'est mieux !

 

Réalisé sans trucage !

 

Je me sens tout petit dans cet amphithéâtre naturel.

 

 

 

Retrouvailles avec Camille et Thomas toujours aussi sympas.

 

"Ce n'est qu'un au revoir... les amis !"

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Nous sommes arrivés à Mendoza jeudi.

Nous avons marché une heure pour rejoindre notre hôtel.

Le lendemain, nous sommes allés voir les « reines » de Mendoza et regarder le carnaval du vin. Dans le défilé, les reines distribuaient des bonbons, des fruits et des légumes. J’ai attrapé deux fois des fruits et quelques bonbons.

Nous avons retrouvé deux copines françaises, Bénédicte et Elodie.                          

Nous avons loué une voiture pour aller se promener dans les environs et nous avons vu un condor.

On n’a pas eu le temps de le prendre en photo.

Mendoza est une ville que j’ai bien aimée. 

 

Je suis prêt pour le carnaval, non, je plaisante, ce sont les "super" lunettes d'Elodie !

 

Youpi ! Nous sommes pile à la frontière entre l'Argentine et le Chili.

 

Et on a vu la neige !

 

Ici, pas de gare, heureusement, pas de train non plus !

 

Au carnaval, de nombreuses reines mais une seule sera l'élue...

 

Objet à double emploi.

 

Dès le dernier char passé, une super organisation est lancée !

 

Un gros câlin pour dire au revoir à Nico, notre super réceptionniste à l'auberge.

 

Calendrier

December 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6