raphael isa olou

 

image

Île de Pâques

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

   IORANA ! 

Ça y est, nous sommes vraiment au bout du monde, perdus au milieu du Pacifique.

Il règne ici une sorte de magie due au côté mystérieux de cette île.

D’où viennent vraiment ses habitants, comment et pourquoi sont apparus les Moai ?

Ce qui suit est un peu long (dixit Olou), mais j’espère en intéresser quelques-uns !

Selon l’une des versions, les Moai, qui étaient l’incarnation des ancêtres protecteurs, veillaient sur chaque clan. Ils étaient sacrés et très respectés.

Les européens sont arrivés apportant avec eux toutes sortes de maladies qui ont touché  les populations. Les Rapa Nui ont commencé à douter de la magie de leurs Moai et de leur intérêt et les auraient renversés.

Selon une autre légende, lorsqu’un clan en attaquait un autre et qu’il était victorieux, il faisait tomber ses Moai afin de l’humilier.

Si le mystère subsiste sur l’île, c’est que la majeure partie de ses habitants fut enlevés par les péruviens  en 1863 pour devenir leurs esclaves. En 1864, sur les 5000 pascuans qui peuplaient l’île, il n’en restait que quelques centaines. La tradition orale s’est étiolée et la mémoire de l’île a presque été anéantie.

Aujourd’hui, il y a environ 6000 habitants, dont la plupart sont Chiliens. Il ne reste que 2008 Rapa Nui (l’île, les habitants et la langue se nomment Rapa Nui), il y a 27 français, 15 allemands, 3 américains et 2 japonais et bien sûr, pas mal de polynésiens !

 

Nous avons trouvé une petit auberge sympa à 30 minutes du centre ce qui nous vaut de jolies balades. Nous marchons le long de l’océan aux vagues déferlantes, entourés de chevaux en liberté et sous l’œil protecteur des Moai.

Nous avons rencontré Isabelle, Jacques et leur fils Ludovic (qui font un tour du monde de trois mois) avec lesquels nous avons passé une bonne soirée.

Nous sommes arrivés pendant le Festival Tapati et avons pu assister à un beau spectacle. Les cultures Maori, Tahitienne et Rapa Nui ont tant en commun…

En deux jours, nous sommes allés à la découverte de l’île et de ses fameux Moai : que de beautés !

 

Notre séjour fut bref mais intense ; Rapa NUI nous aura envoutés à jamais.

Le décalage entre Tahiti et Rapa Nui, ça se sent... et ça se voit ! (Partis à 2h40 du matin, vol de 5h, arrivée à 13h !!!)

Sur le chemin entre notre auberge et la "ville".

C'est mieux après avoir mangé un morceau à... 17h !

Premier coucher de soleil sur Rapa Nui après une petite sieste bienvenue.

Super spectacle dans le cadre du festival Tapati (plus grand festival du Pacifique).

Tous les Moai ne sont pas debout...

Mais quand ils le sont, ils sont majestueux.

Presque autant que ma douce !

 

Réalisé sans trucage mais au petit trot !

C'est Moai !

Quand on pense que le corps du Moai est sous terre !

Ceci donne un aperçu du travail titanesque de la taille et du transport.

Un gros travail reste à effectuer pour déterrer entièrement les Moai.

Les Moai sculptés à la source...

Magnifique côte, magnifique vue.

Difficile d'y voir un cratère !

Et Hop !

La magnifique plage d'Anakena.

Vu d'ici, on se rend mieux compte de la taille des Moai... ainsi que celle d'Isa et Raphaël.

Bon, assez de panorama, place à la baignade.

Pas prévu de maillot de bain, tant pis, ce sera en caleçon.

 

La soirée s'annonce bien avec Jacques, Isabelle et Ludovic.

Le cratère Rano Kau.

 

 

Allez, les 7 petits derniers...

Tout le monde s'apprête pour le défilé dans le cadre du festival Tapati.

On se prête aussi au jeu, mais nous devons malheureusement aller prendre notre avion...

 

 iorana Rapa Nui, snif !

 
 

Calendrier

December 2018
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6